D’un livre à l’autre, le fil ténu et continu de la création

En 2017, pour leur 10e anniversaire, les éditions HongFei ont publié un livre intitulé Dix ans tout juste. L’ouvrage réunit une autrice chinoise, YU Liqiong, et un auteur français, Franck PRÉVOT, l’une et l’autre étant chargé·e de dresser à sa manière le portrait de dix enfants de 10 ans, soit vingt portraits en tout. Chacun de ces portraits fut ensuite confié à un·e illustrateur·trice de la maison d’édition.

Lorsqu’il a reçu l’un des portraits écrits par YU Liqiong – J’aime… –, l’illustrateur Florian PIGÉ créa cette image tendre et savoureuse : 

Á la sortie du livre, Florian nous confia avoir été particulièrement touché par l’écriture de YU Liqiong qui avait su troubler une part intime du créateur qu’il était.

Quelques mois plus tard, il nous parlait d’un projet qu’il murissait doucement, celui d’un livre très personnel. Après plusieurs autres mois de travail, HongFei publia en août 2019 Bulle d’été un album dans lequel l’illustrateur Florian PIGÉ devenait également auteur. Il y racontait un souvenir d’enfance, lorsqu’une fin d’été, esseulé, débordant d’imagination et timide, il voyait la rentrée approcher, regrettant ce qu’il n’avait pas fait pendant ses vacances dont oser sourire à Lily.

Parmi les très belles doubles-pages de Florian, celle des deux enfants qui se croisent à vélo retient l’attention. Elle réinterprète la scène que l’illustrateur avait mise en place dans son illustration de Dix ans tout juste. On voit nettement la filiation entre les deux images. On la relève de la même façon entre le texte de YU Liqiong qui avait prénommée son héroïne Lily, et le texte de Florian qui reprend le même prénom dans son récit.

Ce lien entre deux livres si différents – dans leur origine comme dans leur forme – dit aussi ce qu’est l’œuvre d’un créateur : un fil ténu et continu qui entrelace un être intime, une expérience sensible et des gestes et intentions artistiques. La petite Lily du texte de YU Liqiong est devenue pour Florian une source d’inspiration puis, dans son album Bulle d’été, un hommage à l’autrice chinoise qui avait su si bien toucher l’universel singulier du jeune artiste français.

L’éditeur que nous sommes ne peut que se réjouir d’être, presque malgré lui, à l’origine d’une telle germination artistique et de bénéficier assez de la confiance d’un auteur pour qu’il se laisse accompagner jusqu’à la floraison d’une œuvre.

En février 2020, Florian PIGÉ a reçu le Prix Landerneau album jeunesse pour Bulle d’été.